Apple + Google = révolution en vue.

Apple + Google = révolution en vue.

Certaines synergies et collaborations ne passent pas inaperçues. Alors comment ne pas voir l’entrée du PDG de Google chez Apple et ne pas penser à des futures et fulgurantes applications, car l’équation est simple : prenez le plus performant moteur de recherche, créateur d’outils comme Google Earth et Gmail et mettez-le dans un téléphone aux formes futuristes avec le système d’exploitation le plus performant au monde et vous avez créé le produit qui va secouer le monde de la téléphonie, y compris les géants du froid Nokia et les nippons de Sony.

La synergie entre Google et Apple pourra vraiment donner naissance au tout premier outil omnipotent de notre époque car non seulement les deux sociétés sont leaders dans leur domaine respectif mais ce sont des sociétés novatrices et qui ont su les premières mettre l’utilisateur au centre des leur modèle économique : Apple a inventé les produits « I » donnant une dimension personnelle aux ordinateurs et aux outils de tous les jours qui ont pu s’affranchir de leurs statut de simples machines.

Google a honoré sa mission d’offrir aux utilisateurs un service simple et efficace pour rendre disponible et gratuite la connaissance du monde : c’est pour cela que la home page Google a gardé la simplicité d’une barre de recherche et n’est pas devenue le bazar multi contenu de la home de Yahoo!

Alors on peut bien espérer l’arrivée d’un téléphone vraiment innovant, qui puisse nous faire utiliser avec simplicité et intelligence tous les services auxquels nous sommes habitués sur le Net, mais avec la liberté de mouvement à laquelle nous commençons à ne plus pouvoir nous passer.

D’autres spéculent au contraire que Google serait en train de développer de façon autonome (mais en collaboration avec Orange et HTC) son propre téléphone pour concurrencer le iPhone. Cette version me semble moins plausible du fait de l’entrée récente du patron Google chez Apple et du fait que Google n’aurait pas d’avantages particulier à concurrencer Apple dans un domaine qui ne lui appartient pas. Les formes sublimes et épurées de la maison de Cuppertino peuvent bien intégrer des applications conçues et développés par Google, qui reste un fournisseur de services même si cette formidable entreprise est en train d’agrandir son domaine d’activité de manière formidable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *